logo_PLG

Electronique

Mon nettoyeur haute pression avait le hoquet...

image karcher k7260Je possède un nettoyeur haute pression Kärcher K7.260 acheté neuf en novembre 2011.
Lors de sa sortie d'hivernage cette année (avril 2021), l'appareil a aussitôt fonctionné normalement. Début mai cependant, désirant à nouveau l'utiliser, l'engin donnait des à-coups et la lance crachait un jet saccadé et peu puissant.

En diminuant la puissance sur la lance cependant, le jet redevenait constant et régulier. Seul le fonctionnement en puissance maximale était dégradé.
Ayant déjà rencontré un problème similaire par le passé, j'ai contrôlé aussitôt le bon état de la buse de la lance, qui aurait pu être obturé...
Puisque le défaut n'était provoqué par aucune de mes lances (j'en ai plusieurs dont une double rotabuse TwinJet), force était de constater que le problème ne pouvait provenir que de l'appareil lui-même.

DÉMONTAGE
vue de l'appareil ouvert...
Figure 1

Une fois la coque avant déposée (9 vis Torx T15) ainsi que le mélangeur de produit (2 vis cruciforme), l'ensemble moteur/pompe apparaît. Après avoir déposé la bride de maintien du moteur (4 vis Torx T20) et débranché les différentes tubulures du mélangeur de produit détergeant (tuyaux transparents), il  convient de soulever l'ensemble moteur/pompe pour le poser verticalement sur l'établi, pompe en haut. Ceci est important car lors de l'ouverture de la culasse, de l'huile est présente dans le carter moteur. Une fois les 3 vis (Torx T30) ôtées, j'ai déposé la culasse de cylindre et là... la mauvaise surprise est apparue... un des trois pistons était bloqué, la rondelle permettant la compression de son ressort était détruite et gisait au fond du carter, reposant sur le disque en nutation ! D'où la panne par manque de pression.
Apparemment ce serait un classique dans ces machines. Cependant lorsque l'on considère la durée d'utilisation par an multipliée par l'âge de l'engin (9 ans pour le mien), cela rend tout de même le produit peu fiable dans le temps, et c'était à l'époque le haut de la gamme "Home & Garden" de Kärcher !

 

 

RÉPARATION

Pour commencer, si vous espérez dans un cas similaire ne remplacer que la rondelle, vous avez perdu d'avance. Kärcher ne livre que le piston complet, c'est-à-dire le piston accompagné de son ressort et la rondelle pré-installée, et dans le pire des cas cela en fait trois à remplacer, si la culasse n'est pas rayée... À près de 50€ l'unité x3, faites vos calculs... Dans le cas du mien donc, il n'y avait qu'un seul piston à remplacer auquel j'ai ajouté la collection de joints, comme suit :

  • Culasse de cylindre
    • Joint à lèvres (x3)        rep.11 - Réf: 6.363-435.0
  • Guide de piston
    • Piston complet (x1)     rep.6 - Réf: 4.553-286.0
    • Joint à lèvres (x3)       rep.3 - Réf: 6.363-427.0
    • Bague d'étanchéité    rep.4 - Réf: 6.363-449.0

et également un bidon d'huile moteur 1L Réf: 6.288-050.0

Je sais bien que sur de nombreux forums il est parfois souvent mentionné l'utilisation d'huile moteur 10W40 utilisée dans le monde automobile, voire des huiles de boîtes de vitesses ou autres...
J'ai préféré choisir l'huile conseillée par Kärcher, c'est mon choix. Pour indication, la facture des fournitures s'élève à près de 165€, frais de port compris.

Pour ce qui est de la quantité d'huile dans le carter moteur, les avis sont partagés, mais n'espérez pas trouver l'information sur le site de Kärcher, elle n'existe pas.
J'ai donc procédé d'une manière peu conventionnelle. Mon appareil ne présentant pas de fuite d'huile visible avant le démontage de la culasse, j'ai vidangé en retournant l'ensemble moteur au dessus d'un ancien bidon préalablement découpé sur l'une de ses faces. Pratique pour vidanger... La quantité d'huile ainsi récupérée valait environ 125 ml, j'ai donc lors du remontage remis la même quantité d'huile neuve. Tout simplement. Pourquoi faire compliqué... Attention quand-même, le bloc moteur est très lourd !

Comme vous pouvez le constater sur la figure 3, la rondelle du piston à bien vécu ! Le piston ne semble pas rayé, mais bon...pas d'autre choix que de tout remplacer...
La figure 4 montre le haut de la pompe haute pression, sur laquelle est encore fixé le tube qui reçoit le détergeant via le répartiteur de dosage, liquide qui parvient à la base de la pompe grâce au principe de Venturi. Lorsque le bidon de détergeant est en place et que le réglage de débit est ajusté, une dépression est créée à la base de la pompe permettant l'aspiration du produit et la dispersion dans le corps de lance.
Sur la gauche de la pompe, le bloc de sécurité est encore en place ainsi que la pipe d'arrivée d'eau. Celle-ci se démonte aisément en ôtant simplement le clip de maintien (voir Figure 5), son extraction se faisant ensuite par traction hors du corps de pompe, en s'aidant par simple rotation. Le joint torique est alors visible (voir Figure 6i) sur l'extrémité de cette pipe. Lors du remontage, ne pas oublier de l'enduire d'un peu de graisse silicone pour robinetterie.

La figure 7 montre le détail de montage/fixation du boîtier de sécurité qui intègre, outre l'interrupteur général (commandé par le levier blanc), la commande du limiteur de pression. Le niveau d'huile après le remplissage du carter est visible sur la figure 8. Et pourquoi remplir à 125 ml me direz-vous ? eh bien parce que je pense que 100 ml est un peu juste pour que l'ensemble du disque de nutation et son roulement à billes puisse barboter convenablement. Ceci est aussi mon choix, devant l'incroyable imprécision de tout ce que l'on peut lire parfois sur Internet...

  • certains indiquent que le niveau doit se trouver juste au-dessus du disque de nutation... je pense que cela est un peu "juste" pour que l'ensemble barbote correctement...
  • d'autres proposent de remplir à ras bord du carter... ne le faites évidemment pas, vous rencontreriez alors quelques soucis de débordement lors du serrage de la culasse...
QUELQUES IMAGES
vue du piston bloqué...
Figure 2
vue de la rondelle détruite...
Figure 3
vue du haut de la pompe...
Figure 4
vue du tuyau d'arrivée d'eau...
Figure 5
vue de la pipe d'arivée d'eau...
Figure 6
vue du boîtier de sécurité...
Figure 7
vue du carter moteur après remplissage d'huile (125 ml)...
Figure 8

 

 

 

 

 

 

 

 

Document en téléchargement :  save f2
éclaté de l'appareil (K7.260 et T400)


Note :
Le disque en nutation, actionné lors de la rotation du moteur par l'intermédiaire d'un roulement à billes (le disque ne tourne pas), permet la compression successive des 3 pistons qui activent mécaniquement les 3 soupapes de la pompe haute pression.

Add comment
  • No comments found

Quelques liens vers les sites de mes amis...

Licence Creative Commons

L'ensemble de ce site hormis une notification spécifique est mis
à  disposition selon les termes de la Licence Creative Commons
Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions
3.0 France.
Licence Creative Commons

Les Fabricants de Circuits Imprimés que j'utilise

Mes fournisseurs favoris

Vérifiez la disponibilité de votre nom de domaine :